A.L.S. Plaisance
Rue Mozart - 44600 Saint-Nazaire
02 40 66 84 15

L'Histoire de Plaisance ...

          La création de l'amicale et Union sportive de Plaisance a eu lieu le 16 avril 1932 avec une parution au journal officiel le 30 avril 1932. Cette union a pour but l'Éducation physique et son siège sociale se situe au café "A ma campagne" au Perthuischaud. A l'époque, le terrain était situé le long du chemin de Trébondy, en haut et à gauche de la rue Voltaire, au milieu des près.

          De 1939 à 1945, c'est la guerre et les Anglais, puis les Allemands occupent les lieux et le terrain disparaît dans le camp des prisonniers en 1945. En cette année, c'est également le retour des premiers nazairiens réfugiés, et très vite quelques personnes relancent l'activité de l'AUSP. Un terrain est ainsi installé rue Mirabeau à Saint-Nazaire. Mais le 26 janvier 1946, une assemblée générale regroupant dix sociétés nazaréennes décide de créer le "Saint-Nazaire Omni Sports" (SNOS). Ces dix sociétés sont : la Nazaréenne, la Gauloise, l'Avant-Garde, l'Espérance, les Goélands, l'Aviron Nazaréen, le Boxing Club Nazairien, l'Union Sportive Ouvrière Nazaréenne, l'Association Cycliste Nazaréenne et l'Amicale et Union Sportive de Plaisance (AUSP).

          Par la suite, le 22 février 1946, les statuts de l'association sont déposés. Deux sections de basket-ball existent alors sous les couleurs du SNOS. L'une à Plaisance et l'autre à Pornichet, car nombreux nazaréens ne pouvant se loger à Saint-Nazaire sont regroupés sur Pornichet. Dans le courant de l'année 1946, les basketteurs de Plaisance reprennent leur autonomie et l'AUSP renaît. Une période assez difficile s'en suivit avec un terrain en terre revêtu de mâchefer (résidus de fonderie), une petite cabane en tôle comme vestiaire, et une bassine d'eau fournie par les voisins après les matchs.

          En janvier 1946, c'est la création de l'Amical Laïque, et en 1952 il y a une fusion entre le basket et l'amicale. Le basket prend alors le nom de l'Amicale Laïque Sportive de Plaisance. Dès lors, l'aide des amicalistes et l'utilisation des locaux scolaires apportent un bien-être au club.

          En septembre 1953, le terrain est bitumé, des vestiaires avec douches chaudes sont crées ... A cette époque c'est le luxe ... mais en 1956 le terrain disparaît pour construire les logements d'instituteurs. C'est à nouveau une période difficile aggravée par le départ des Rappelés sous les drapeaux, la moitié de l'équipe est touchée. Le club résiste malgré tout et les matchs ont lieu à l'école Jean Jaurès au Plessis puis sur les terrains de basket du Grand Marais inaugurés le 20 janvier 1957. En décembre 1958, il y a le retour sur le terrain de sport de l'école qui sera bitumé et éclairé début 1960. Par la suite, le gymnase sera inauguré en novembre 1966 après trente-quatre années de vie extérieure.